lundi 21 novembre 2011

20-11-2011 Mon si beau (1er) marathon Nice-Cannes !!

A peine rentrée de Nice, je ne résiste pas à l'envie de vous raconter dès aujourd'hui ma merveilleuse aventure ! Celle qui m'a amenée vers la victoire : une victoire sur moi-même !

Je suis arrivée à Nice vendredi soir après bien des péripéties puisque j'ai raté mon avion à Orly :(
Il était prévu à 15h10, mais finalement annoncé à 15h45.
J'en ai donc profité pour m'autoriser une pause déjeuner avant de me diriger vers la zone d'embarquement.

Grosse erreur !! Lorsqu'un avion est annoncé en retard, il faut quand même se présenter à l'embarquement à l'heure prévue initialement ! Car certains avions, même annoncés en retard sur tous les panneaux de l'aéroport, partent à l'heure...c'est ce que j'ai vécu vendredi :( Lorsque je suis revenue dans la zone d'embarquement, mon avion de 15h10 était parti...sans moi !

Je vous épargne ma colère et mon envie d'envoyer balader tout le monde... en vous confirmant que j'ai réussi à trouver -en échange d'un p'tit billet de 60 euros-  une place sur le vol suivant, prévu à 17h00 mais qui a décollé à .... 18h15 !

Bref, ce petit épisode bien désagréable ne m'a finalement pas déstabilisée. Je n'ai juste pas pu profiter de Nice à mon arrivée comme je pensais le faire.

Je suis arrivée à mon  hôtel à 20h30. 
Avant de dîner, je me suis octroyée une petite douche pour me détendre (ça détend !) et un petit tour en bord de mer pour m'aérer l'esprit (ça marche !).
J'ai dégusté mon (excellent) plat de pâtes en tête à tête avec moi même. Je me suis trouvée plutôt d'agréable compagnie, je n'ai pas regretté ce rendez-vous d'avant "pression" :)

Le samedi d'avant marathon était consacré à la R'Académie.
Je n'ai donc pas pu retrouver notre Caliméro National. Une petite rencontre avant le jour J aurait été agréable, mais... on ne s'est pas raté dimanche, c'est bien là l'essentiel :)


19 novembre : en terrasse ! Y'a pire comme déjeuner !
Dimanche 
Ah dimanche ! Quelle belle journée ! Quelle inoubliable journée ! Quelle belle inoubliable journée !! Bon je m'arrête là... :)

Dimanche, lever à 5h15 pour un petit déjeuner énergétique.
Il me faut tenir les 42.195km. Alors on y va : on mange, on avale, on se fait plaisir, tout ça c'est pour la bonne cause !!

A 7h30, je retrouve Manchi devant le Casino Ruhl.
Manchi est Niçois et on se suit sur Dailymile. Ca aurait été trop bête de ne pas se voir alors que je suis à Nice, alors qu'il est à Nice, alors que nous sommes à Nice !
Manchi me dit qu'il va aller courir sur le Cap d'Antibes et qu'il sera là pour prendre des photos au niveau du 28e km.
On ne se sera finalement pas aperçus au 28e km... Moi, trop concentrée à grimper la fameuse côte de 500m et lui ne m'a sûrement pas repérée parmi tous les coureurs.

A 8h00.... le départ est lancé !

Le 1er semi
Je pars à 5'10 de moyenne et je tiendrais l'allure tout le long du 1er semi. Je suis bien. En forme. J'ai même la sensation de faire un footing tranquille.
Je sais que je peux accélérer, mais je sais aussi que je ne me connais pas au-delà du 24e km, alors je ne prends pas de risque et je reste à 5'10 de moyenne. Je ne veux vraiment pas me griller. J'ai tellement peur de ce mur que j'ai lu tant de fois. Je dois passer le 30e km sans trop de difficulté pour m'assurer une belle arrivée.

Il fait si beau et si bon. Et le paysage....ouh la la le paysage ! Du plaisir pour les yeux et pour le mental !

Au 17e km, on fait une boucle. L'occasion de se croiser. Je vais peut-être apercevoir Philippe. Oui, il est là !! Je le reconnais à sa tenue rose ! 
Immanquable ! Super astuce ce rose !!

Philippe me rejoint au 21e km :)


The Pink Runner !

Le 2e semi
Je passe le 1er semi très à l'aise en 1h 49m 10s. Philippe me retrouve. On discute. Je suis bien. C'est trop beau !! Quel bonheur !!
Je sais que Philippe va m'aider à passer le cap du 30e km. Je sais qu'il va m'aider à franchir les difficultés qui nous attendent dès le 28e km à Antibes.

Le 28e km arrive. Première difficulté. Une côte de 500m avec un dénivelé de 4%. Elle passe. Mieux que ce que j'imaginais. Je suis à 5'13 dans cette côte et elle ne me semble finalement pas insurmontable alors que j'ai déjà 28km dans les jambes.

En haut de la côte, qu'est ce qu'on fait Philippe et moi ? On continue la discuss !!
Oui, oui..on parle ! Je pensais que parler ne m'aiderait pas mais en fait, ça m'aide ! Je ne vois pas les km qui défilent. Je suis bien.

Bien entendu, je sens mes jambes s'alourdir. Je ne suis plus fraîche. Je ne suis plus en mode "footing". Mais je suis bien. Je pense que je suis bien parce qu'il est là et que sans le savoir sa présence m'aide à ne pas me focaliser sur les côtes et les descentes qui s'enchaînent.


Les 7 derniers km
Au 35km, Philippe se met un peu en retrait. 
Il est toujours là, juste derrière moi. Mais il me laisse me concentrer sur ma course.

Il reste 7km. Je les trouve longs ces 7kms. Je me dis que j'ai déjà couru 35km que c'est la fin, mais en même temps je ne suis pas encore arrivée et tout peut encore se passer... 

Je reste concentrée. 
On ne se parle plus avec Philippe. On vit notre fin de course.
Mon chrono reste stable. Je reste très proche des 5'00 au km. J'ai même réussi à descendre sous les 5'00 quelques fois. Je suis étonnée !

Mes jambes deviennent de plus en plus lourdes, mais elles tiennent. Mon souffle est excellent. Je vais si bien ! J'aime cet effort que me demande mon corps.

Je suis impatiente d'arriver !

Je passe le 40e km. Je le dédie à ma souris préférée. Je lui avais promis que celui-là serait pour elle. Il était pour toi !!!

Le panneau km 41 arrive. La fin est proche. Je la touche des doigts. Encore 1,2 km et j'y serai !
Le panneau km 42 passe. Je vois la ligne d'arrivée ! J'accélère ! Je peux encore accélérer !! J'ai encore les ressources pour donner le meilleur de moi. J'y vais ! Je fonce et....

je franchis la ligne d'arrivée en 3h 36m 56s !

Ravie, heureuse, comblée !!

Un marathon tel que je l'espérais : beau, énorme, fantastique, merveilleux, extraordinaire, inoubliable !!

J'ai vécu un truc incroyable ! Je n'oublierai jamais !!
Encore merci Philippe de m'avoir si bien accompagnée !

L'après marathon
Aujourd'hui, je me sens vidée et fatiguée. Normal... :)
Mais je me sens pleine d'énergie et d'envie !

Alors, c'est décidé, je vais rejoindre le Club de mon formidable entraîneur Jean-Claude qui m'a aidé à travailler pour ce marathon et qui m'a permis de réaliser ce rêve !

Je veux continuer à travailler, apprendre et progresser. 
Je ne veux pas le vide de l'après-marathon. Je veux une suite, un après. Je veux d'autres objectifs, d'autres buts, j'ai encore plein de rêves et plein d'envies à vivre !

Merci
Merci à toutes et à tous pour votre présence !
Merci pour vos encouragements et votre soutien ici sur mon blog, là sur Facebook, là-bas sur Dailymile ou encore ici sur Tweeter.

Merci, merci, merci !!! Vous m'avez tellement aidée, inspirée ! J'ai tellement pensé à vous tous. Ce marathon je le dédie à tous ceux qui ont cru en moi et qui m'ont aidé à devenir la marathonienne que je suis devenue :)

A l'arrivée avec Giao ! On s'est retrouvés parmi tous ces coureurs :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

29 commentaires:

jp75018 a dit…

Encore bravo, et merci pour ce CR, ça semble facile surtout pour un premier marathon! Tu sembles avoir de la marge pour descendre nettement sous les 3H30 d'ici un an.
Récupère bien, puis donne la priorité aux distances courtes cet hiver!

Girith a dit…

Quelle gestion ! bravo à toi pour cette première très belle réussite, joli temps, jolie course, le pied quoi ^^

Luc a dit…

Belle performance dans ce premier marathon. La gestion de l'allure a été faite comme une pro. Avec la vitesse à laquelle tu progresses, tu vas rivaliser avec les kényanes sous peu. Tu es très forte, félicitation.

calimero13990 a dit…

Moi en tout cas j'ai atteint mon but, celui de te voir rire et sourire à l'arrivée avec tout le bonheur qui va avec!
Jean Philippe est du même avis que moi, tu as une belle marge de progression.
Bonne récup à toi et à bientôt j'espère ;-))

julien a dit…

ça fait vraiment plaisir après toute la préparation que nous avons vu défiler !
Le travail a bien payé et payera encore ;)
Félicitations pour ce super chrono!

Anso a dit…

Merci pour le 40e kilomètre...J'ai la larmichette à nouveau en lisant ton récit...Bravo...!

sydoky a dit…

Félicitations !!! Quelle belle gestion pour un premier marathon :) Bonne récup surtout et bonne continuation !

Claire a dit…

Ça y est, tu me fais frissonner. Ton récit est magique, magique comme ton marathon!! Tu étais tellement prête, c'était évident. Profite du nuage et fais de beaux projets, j'ai hâte de savoir ce qui t'animera pour 2012!!!

jecoursparis a dit…

J'ai plein de question pour toi, principalement sur l'alimentation pendant la course... j'espere on aura temps de ne parler jeudi au PRP .... merci pour ton CR et bravissimo!!!

Sandrine a dit…

Jean-Philippe : C'est exactement ce que je vais faire : me concentrer sur les courtes distances pendant le 1er semestre 2012 pour travailler ma vitesse et continuer à progresser. Je pense que mon inscription en club me permettra de continuer à apprendre et surtout de continuer à me faire plaisir.
Merci encore pour ton soutien pendant toute cette période qui a précédée le marathon :)
Girith : le pied ! Tu l'as dit :) Un truc fou, inoubliable !!
Luc : Merci Luc, je ne pense que les Kényanes aient du soucis à se faire avec moi :) Quoi que... J'ai beaucoup pensé à toi dimanche pendant que je courais. Courir ensemble un marathon à des milliers de km de séparation, c'est quand même énorme !!
Philippe : belle rencontre ! Trop courte, même si j'ai eu la chance de courir avec toi tout un semi. A très bientôt j'espère aussi !
Julien : je vais continuer à travailler ! Ca m'a tellement plu qu'il est devenu indispensable pour moi de poursuivre cette belle aventure ! Merci :)
Anso : qu'est ce que tu m'as inspiré et qu'est ce que tu m'as motivé !! Merci mille fois pour ton incroyable soutien! Je te devais bien ce 40e km :)
Sylvie : merci beaucoup ! J'ai appris que tu avais rencontré Valérie à Lausanne il y a quelques temps. J'adore ces rencontres, c'est si fort !
Claire : oui, c'était magique ! Aussi magique et extraordinaire que ton marathon ! Quand je t'ai lu en septembre, j'avais tellement envie de vivre le mien. De savoir si j'allais ressentir les mêmes choses, les mêmes sensations, la même force. Je suis sûre qu'on a vécu la même expérience, c'est trop magique "une première fois". Merci encore Claire !

Sandrine a dit…

Salvio Merci :) Dimanche, sur le marathon, j'ai consommé 4 gels que j'ai pris en 8 fois (la moitié d'un gel tous les 5km). C'est la 1ère fois que je prenais des gels, ils sont tous très bien passés, aucune gêne. A jeudi, je serai à la PRP !

Valcox a dit…

Encore une fois un immense BRAVO ! Quelle magnifique expérience ! Un marathon parfait, qui vient couronner une préparation parfaite. Une gestion de course admirable, avec un négative split alors que le 2e semi est plus difficile que le premier ! Tu t'es balladée, et ça ne m'étonne pas ;-) Tu as tellement de plaisir à courir, toutes tes courses se déroulent parfaitement, tu sais apprécier tout en gérant intelligement pour donner le meilleur de toi-même, chapeau ! Tout comme les autres, je pense que ta marge de progression est encore très grande, et que tu vaux d'ores et déjà mieux que 3h36. Te lire est un vrai plaisir, merci de nous faire partager ton bonheur et ton enthousiasme !

Et pour le club, je pense que c'est une excellente initiative : tu vas accélérer ta progression, et rencontrer plein de gens qui partagent la même passion que toi :-)

Bonne récup maintenant !

Maya a dit…

Très bonne gestion de course, tu ne t'ai pas laissée gagnée par l'euphorie d'un 1° marathon !
Tu as vraiment assuré et la présence de Caliméro t'a permis de penser à autre chose !!
Et quel finish !!
Bravo encore et bonne récup !!

Sandrine a dit…

Valérie : Lorsqu'on s'est vues à Lausanne et que tu m'as annoncé ton merveilleux 3h38, je me suis dit que c'était trop fort, que la barre était devenue trop haute pour moi !
A Nice, lorsque je suis partie à 5'10 et que j'étais à l'aise, vraiment à l'aise pendant le 1er semi, j'ai pensé que "oui alors, le 3h38 était jouable". J'ai pensé à toi :) et avec Philippe on a aussi parlé de toi !
Merci pour ton inspiration et l'espoir que tu m'as donné ! Notre rencontre y est pour beaucoup aussi car tu m'as prouvé ce jour là qu'avec notre travail (très proche, on s'en était rendues compte), on était capable de descendre bien en dessous des 4h00.
A très bientôt j'espère !
Maya : L'euphorie était bien là, mais la peur de ne pas franchir la ligne d'arrivée encore plus forte. Je suis ravie d'avoir su gérer et patienter. Mon finish est énorme !! Et la photo montre à quel point j'étais dans ma bulle, concentrée et déterminée à tout donner. A demain :)

Anonyme a dit…

Salut Sand, ici Frank Quel beau récit !!!!!! Tu vois je te l'avais dit que ça allait le faire du fait de ta très bonne préparation !!!!!

BRAVO BRAVO BRAVO !!!!!!!!!!!!

Sandrine a dit…

Frank : merci le roi du Trailounet :) C'était un truc trop top, tu aurais aimé courir en bord de mer avec ce magnifique soleil !! Allez, je fais un trail si tu fais un marathon. C'est ok ?

rohnny a dit…

Franchement bravo pour la performance, j’ai lu ton CR et il m’a encore plus donné envie de me lancer dans mon premier marathon. Encore Bravo à toi.
Je tiens un blog aussi, tu passes dire bonjour quand tu veux.
:-)

patricia a dit…

Sandrine... Quelle course parfaite... et quel bonheur a lire ton bonheur ;) Comme tous les autres je salue ta gestion de course et ta preparation... tu as tout fait bien... et quel temps! Entre Valerie et toi, vous me donner le gout d'arriver a baisser mon temps sous les 3h40!

Bravo encore une fois! Bien hate de suivre ta saison 2012!

PS: J'aurai vraiment peter les plombs si ton aventure d'avion m'etait arrive!

Sandrine a dit…

Rohnny : Merci ! C'est une super aventure que la préparation d'un marathon ! presque aussi belle que le marathon lui-même. Mais vivre son 1er 42.195 km dans les conditions dans lesquelles je les ai vécues, je le souhaite réellement à tout le monde. C'est extraordinaire !!
Patricia : Miami approche vite !! Je suis certaine que tu nous réserves une belle surprise ! Je te le souhaite très fort, vraiment !! A tous vous lire raconter vos marathons, j'avais très envie de connaître et vivre le mien. C'était fabuleux !! Une expérience forte et inoubliable que je suis ravie d'avoir connue cette année, car mon année en course à pied était tout simplement extraordinaire !! A très bientôt Patricia !

Mijo a dit…

Tout simplement bravo. Ce récit donne des frissons et donne bigrement envie.

Sandrine a dit…

Mijo : Merci ! Des frissons j'en ai encore :))
Je reviens de chez toi (ton blog) et j'avoue que tu m'as bien donné faim !!

Greg Runner a dit…

Un grand bravo et bienvenue dans la sphère privée des marathoniens! Tu dois être sur un nuage, alors profites-en à fond. Bravo à un grande dame qui a du caractère et le sourire!

Sandrine a dit…

Greg : merci ! C'est toujours assez troublant de me découvrir le visage si dur et pourtant, sur chaque photo, quelle que soit la course, je me retrouve face à cette image de moi : concentrée et déterminée ! Dans un sens, ça me plait assez car ça montre à quel point je suis dedans :)

firstquartilerunners a dit…

Bravo ! Toutes mes félicitations. Cela m'a fait tout drôle de lire ton récit de la course...car je cours ce type d'épreuve à la même allure (environ) que toi. Mais tu résistes mieux que moi sur les 10 derniers kms, donc j'apprends de toi aussi !
Merci

Sandrine a dit…

Gregory : Je ne connaissais pas "l'effet marathon". Pour être certaine ou pour m'assurer le maximum de chance de le terminer, j'ai volontairement choisi de ne pas partir trop vite. Ce qui a fonctionné :))
Merci !

eyraud claude a dit…

peut etre te trouveras tu parmi les 370 photos que j ai mises sur mon blog a l occasion du marathon nice cannes voici le lien pur 2 albums ! http://www.monaco-athletisme.com/article-marathon-des-alpes-maritimes--nice-cannes---2011-les-photos-89414256.html

claude du blog de claude monaco

Sandrine a dit…

Merci Claude pour le lien !! Malheureusement je ne me suis pas trouvée mais c'est très sympathique à toi de m'avoir permis de visiter ton blog.

Carole a dit…

Ce récit de ton premier marathon me fait rêver. Moi aussi j'aimerais pouvoir écrire quelque chose dans ce genre-là ça un jour ...
:)

SandRunning a dit…

Tu le feras Carole ! Lorsque tu auras décidé de courir la distance, tu t'entraîneras pour y arriver et forcément tu reviendras la tête pleine de souvenirs inoubliables et de sensations fortes :)

Enregistrer un commentaire

 
Powered by Blogger