mercredi 8 juin 2011

Quand courir devient nécessaire

Je suis rentrée tard du travail ce soir.
Je la méritais ma pause "décontraction dans le canapé" après une journée bien remplie comme celle d'aujourd'hui ! Mais ce n'est pas le canapé que j'ai choisi pour me détendre, ce sont....mes baskets !!

Oui, dans le métro qui me ramenait à la maison, je ne pensais qu'à courir. Mes jambes m'ont démangé toute la journée. J'étais persuadée que je ne pourrais pas aller courir ce soir, soit à cause du temps (il a plu pratiquement toute la journée), soit à cause du boulot (je savais que j'allais quitter mon travail assez tard ce soir).

Arrivée à la maison, je suis allée me changer pour enfiler ma tenue de coureuse et attacher ma Garmin.
Ma Garmin était à plat....grrr... J'ai attendu 1/4 d'heure, le temps de lui permettre de se recharger suffisamment pour une sortie d'1 heure et je suis allée retrouver mon parcours préféré :-)

J'avais besoin et envie de courir. Mes jambes le réclamaient depuis ce matin.
Une fois dehors, quel plaisir ! Il faisait vraiment bon, le ciel était magnifique et il y avait peu de coureurs ce soir.

Je n'avais rien prévu de particulier pour cette sortie. J'ai donc décidé de courir les 4 premiers kilomètres à l'allure qui me semblait idéale (5'40), puis d'enchaîner sur 2 kilomètres à allure semi (4'45), puis de terminer par 3km de retour au calme (6'00).

J'ai tellement apprécié cette sortie !
Elle était nécessaire, indispensable.

Je suis tellement heureuse d'être arrivée à ce niveau de "dépendance". Pendant de longs mois, sortir pour m'entraîner n'était pas forcément un moment agréable. On peut dire que je me forçais. Puis, sans que je m'en aperçoive, l'accoutumance a commencé à prendre sa place dans ma vie pour finalement s'installer et ne plus me quitter.

Je dois avouer qu'elle me plait cette accoutumance. Je suis tellement bien avec elle !

La course à pied et moi, c'est une vraie rencontre.
Je suis ravie qu'elle m'accompagne et qu'elle fasse partie de ma vie. Ravie parce que tout simplement elle m'a sauvée.

Enfin, vous savez sûrement de quoi je parle :-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est comme une drogue! Une fois qu'on y goute, difficile de s'en passer!je suis d'accord! Il ne faut pas se forcer, il faut que ça reste un plaisir!bisous et bonne course ce soir! Florine

jecoursparis a dit…

Oui, on connais de que tu parle! ;)

Svip a dit…

Oh que je te comprend... mais je t'envie aussi un peu car de mon côté, je ne suis pas encore totalement à la dépendance!
Même si je me retrouve chaque lendemain à regretter de ne pas y avoir été la veille, j'ai encore du mal à directement chausser mes baskets plutôt que de m'affaler dans le canapé ;-)
Je suppose qu'avec le temps, mon corps sera directement convaincu d'aller vers la tenue de sport plutôt que vers la télé après une dure journée de boulot ;-)
Bien contente de lire que ta sortie fut agréable.

Greg Runner a dit…

Comme je t'envie. Je manque d"énergie et j'ai du mal à enfiler mes baskets. UN peu de repos, et j'espère suivre ton entrain...
Amuse toi bien!

calimero13990 a dit…

C'est tellement bon de rechausser les running après une dure journée de boulot pour s'aérer la tête!
Bravo à toi!

Valérie a dit…

Assurément la meilleure manière de décompresser ! Tu es devenue une droguée de la cap ;-) Tout comme Svip, je ne suis pas encore complètement dépendante : c'est tout par périodes. Disons que maintenant, je ne dois plus me forcer, juste me bousculer un peu, par exemple quand le temps est maussade, ou quand je suis lessivée par une longu journée ... Mais c'est plutôt que je culpabilise si je n'y vais pas, qu'un véritable manque. Quoique ... c'est gentiment en train de changer, mais moins vite que pour toi ;-)
En tous cas, une fois les runnings chaussées, le plaisir et la satisfaction sont toujours là ! Et ça, c'est magique !

Claire a dit…

Oh! que c'est beau tout ce que tu dis!!! Et Oh! que je te comprend car je vis la même chose!!! Je trouve que nous avons beaucoup de chance de pouvoir vivre ça!! Quel beau billet Sandrine!!!!

Maya a dit…

LA CAP fait désormais partie intégrante de ta vie ! Yes !! C'est une sensation bien agréable de courir ainsi et de se détendre ainsi seul avec soi-même (j'aime bien cette expression) !!

runreporterrun a dit…

Tout est dans le titre : " Quand courir devient nécessaire" !
Bravo Sandrine pour cette détermination, courir va bien au-delà de fait de faire du sport, dans notre vie stressante cela devient une nécessité, une soupape !

Sandrine a dit…

Florine : oui, je crois que c'est un peu ça, je suis "droguée" à la course à pied. Elle me fait tellement de bien !
Salvio : ravie ! Je me sens moins seule :-)
Sylvie : c'est en tout cas ce qui m'est arrivé. J'ai longtemps dû me forcer à sortir pour m'entraîner, puis la contrainte s'est transformée en sorties agréables pour devenir maintenant indispensable. Je crois qu'avec le temps, ça vient sans qu'on s'en rende compte. Tu me diras si tu vis la même chose ?
Greg : je suis certaine que ça va revenir. Ce petit coup de "mou" je le ressens de temps en temps. Il m'arrive même de penser qu'il serait préférable que j'arrête. Un peu de repos et inévitablement...ça revient ! Et quand je vois tes performances, je n'ai aucun doute là-dessus :-)
Philippe : oui c'est ça ! Je préfère largement aller courir pour me détendre d'une longue journée que de me reposer à la maison. C'est étrange, mais c'est tellement vrai que courir libère et apaise !
Valérie : c'est aussi parfois ce que je ressens, la culpabilité. Il y a des soirs où je culpabilise si je n'y vais, d'autres où j'en ai réellement besoin, d'autres où je sens qu'il est plus sage que je me repose. Je crois que l'équilibre s'impose de lui-même. Ca me va bien :-) Finalement, je crois qu'on ressent les mêmes choses.
Claire : Merci Claire ! C'est tellement gentil ce que tu m'écris !! Et tu as raison : on a tellement de chance de connaître ces sensations !!
Maya : c'est une expression que j'aime bien aussi :-)
Jean-Pierre : oui ça va bien au-delà du besoin de faire du sport, c'est devenu une évidence pour mon équilibre personnel :-)

vinvin20 a dit…

On n'est tous un peu des drogués...Mais c'est plutot une bonne drogue,non?
Alors shootons nous!! :)
Temps que l'on ne se fait pas mal...

trainingforboston a dit…

Bien d'accord avec toi, je trouve que courir me permet de bien relaxer également Je refais mes énergies par la course, même si j'en dépense beaucoup.

Enregistrer un commentaire

 
Powered by Blogger